Publié par : ecome | juillet 29, 2008

« les falsificateurs »

Comment influencer le cours de l’histoire, c’est à dire le futur, en falsifiant le passé ?  Ce livre m’a plus par son thème proche d’un délire sympathique à la Borges. Deuxième tome en perspectives. C’est le troisième roman d’Antoine Bello un jeune auteur franco américain. Je viens de lire en écrivant ce poste que le premier roman de cet auteur « Elogie de la pièce manquante » à l’air lui aussi intéressant; à lire peut être. Dans la serie des romans de l’été j’ai comme à mon habitude craqué pour le dernier fred vargas, qui ne m’a cependant pas emballé. Peut être ai je trop abusé du commissaire Adambserg.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories